Après un mois de janvier riche en événements pour Thémiselva, février est plus calme. Malgré tout, on ne chaume pas ! Alors voici ce qui nous a occupé ce mois-ci :

Préparations des animations pour les écoles locales

Nous avons passé beaucoup de temps à travailler sur les animations pour nos interventions dans les écoles. Par exemple nous avons créé un jeu basé sur le Twister pour différencier animaux sauvages et domestiques. Autre exemple, cette grande banderole qui nous servira à aborder les techniques de chasse du Jaguar mais aussi à présenter des arbres symboliques de la région.

C’était attendu mais l’on se sent toujours mieux une fois le papier en main : nous avons reçu l’autorisation de la distrital (organisme qui chapeaute les écoles) pour présenter nos ateliers dans 4 établissements.
De plus, les discussions à propos du tour des écoles éloignées dans le parc national sont en bonne voie.

Le matériel du premier atelier (“Nos amies les abeilles”) est prêt et l’autorisation précieusement gardée, reste à fixer une date avec les professeurs et let’s go!

Les abeilles

Toujours d’un point de vue animation, nous réfléchissons à un programme éducatif sur les abeilles pour 2021. En effet ce sujet permet d’aborder différentes problématiques de façon concrète et ludique. Afin d’avoir les informations les plus justes, nous avons participé à une formation sur les abeilles natives de Bolivie. Résultat : nous avons encore plus d’idées pour faire découvrir les abeilles aux enfants! Un rendez-vous est pris en mars avec une spécialiste du musée d’histoire naturelle de Santa Cruz pour en savoir plus sur la factibilité du projet.

Nous recherchons un(e) illustrateur(trice)

Pour développer des outils pédagogiques de qualité, Thémiselva recherche un(e) illustrateur(trice) bénévole. Il (Elle) devra réaliser les visuels d’un jeu d’équilibre sur les abeilles pour un public de 5 – 12 ans. Une dizaine d’illustrations simples et fun seront nécessaires et nous souhaitons qu’elles soient vectorisées. Il est possible de réaliser seulement les brouillons et que nous nous chargions de la réalisation des dessins finaux. Le délai précis n’est pas encore fixé mais le travail devra être prêt fin 2020.

Voici deux exemples de dessins à réaliser : un frelon chassant une abeille butineuse, une pulvérisation d’insecticide…

Si vous êtes intéressé par le sujet, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : gregory.legrand@themiselva.org

Campagne de stérilisation des chiens à Buena Vista?

Nous sommes allés à la rencontre d’un habitant de Buena Vista qui recueille des chiens errants. Il y a quelques années il avait mené une campagne de stérilisation dans le village et il aimerait recommencer manque de fonds et de soutien. Thémiselva souhaite réunir des connaissances intéressées par le sujet et participer à cette action nécessaire. A suivre…

Traduction du site web

Peut-être aurez vous remarqué que vous pouvez choisir la langue dans laquelle vous lisez le site. Mais jusqu’à présent le site n’était disponible qu’en espagnol et en français. Andy a donc profité du mois de février pour le traduire en anglais. Il vient de terminer et la version anglaise est en ligne depuis hier !
La disponibilité du site en espagnol et en anglais est importante car elle permet une plus grande visibilité de l’association au niveau mondial et nous permet de diffuser nos actions à plus grande échelle.

 

Le refuge

Les recherches de terrain se poursuivent mais nous n’avons toujours pas trouvé notre paradis.
Dans le but d’avoir un maximum de choix, nous venons de passer une annonce à la radio avec les caractéristiques du terrain que nous souhaitons.
En attendant, si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire notre dernier article : “Pourquoi un refuge ?” (Cliquez ici)

Piège photo
Pour en savoir plus sur la faune locale, nous avons installé un piège photo chez un ami qui possède 50 hectares de forêt (Bosque de José, il accueille des touristes pour leur faire découvrir la faune et la flore). Pas de grosses surprises jusqu’à présent, les animaux vus sont assez communs, bien que les chasseurs leur mènent la vie dure. Cela nous permet d’en savoir plus sur les animaux du coin (horaires d’activité…). Deux exemples :

Pécaris à collier

Agouti ponctué

En conclusion, février a surtout rimé avec paperasse, préparatifs et recherche de contacts. Le mois de mars sera plus dans l’action, au plus grand bonheur de l’équipe 🙂

Rendez-vous fin mars pour le prochain récap’ ! D’ici là, on se donne rendez-vous sur les réseaux sociaux !