Hola à todos !

Nous espérons que vous allez bien. Ce mois-ci fut chargé pour l’équipe de Thémiselva en Bolivie. Bye bye Buena Vista, bonjour Porongo. C’est dans ce village que les nouvelles pages de notre aventure s’écriront. Le déménagement a eu lieu au milieu du mois et l’accueil sur place a été chaleureux. Un nouvel air, de nouveaux contacts et de belles initiatives qui nous font penser que nous sommes au bon endroit. Reste à finir de s’installer et au boulot!

Au programme de ce récap’ : LA grosse nouvelle enfin révélée, des news de pichoncito, assemblée générale et rapport d’activité.

 

LA GRANDE NOUVELLE!!!

Notre projet de centre de secours pour la faune sauvage est sur le point d’aboutir !

Un terrain d’un hectare va nous être prêter à long terme pour construire un refuge unique en son genre : il sera géré par des enfants.

Comme vous le savez, le centre de secours pour animaux sauvages est un des projets majeurs de notre association. De plus, l’éducation a toujours été au cœur de nos actions. Quoi de mieux que de mélanger les deux ? 🙂

Le partenariat s’étend bien au-delà du prêt de terrain et nous sommes impatients de commencer à travailler. Quelques détails restent à régler, on vous garde les informations au chaud pour vous expliquer plus longuement les tenants et les aboutissants de cette fantastique nouvelle.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET RAPPORT D’ACTIVITÉ

Après une année 2020 sous le signe de l’adaptation, l’année 2021 s’annonce passionnante.

L’assemblée générale sera l’occasion d’aborder le passé, le présent et le futur de Thémiselva. Elle aura lieu le 13 mars à 18h via l’application Zoom. Tous les adhérents peuvent participer. Vous n’êtes pas adhérent? N’hésitez pas à nous soutenir, nous avons plus que jamais besoin de vous.

Vous pouvez trouver ci-contre le rapport d’activité 2020. Toutes les activités prévues ont du être annulées mais on ne comptait pas rester les bras croisés!

COMMENT VA PICHONCITO?

Le petit duc choliba grandit bien ! Désormais il vole et explore le jardin. Il a très bon appétit mais est encore un peu tendre pour la chasse. Grégory et Adriana se relaie donc pour trouver des papillons, sauterelles, scarabés ou mantes.

L’arrivée soudaine du petit duc, juste avant que l’on dispose d’infrastructures pour lui offrir de bonnes conditions, a ses effets négatifs. En effet, il ne pouvait être laissé seul (chiens, chats, risque de le perdre) et a donc dû être proche de la maison, sur la terrasse voire même enfermé une partie de la nuit 🙁  Il s’est donc habitué a être proche des humains et tout est fait pour contrer cette habitude.

Soyons patients, il est en phase d’apprentissage. Son retour à la vie sauvage se fera petit à petit, à son rythme. De plus, il peut observer les bonnes conduites de ses congénères! En effet, des petits ducs sauvages viennent lui rendre visite. Grégory est ravi de pouvoir les observer et pense que ces visites tiennent plus de la curiosité que de l’envie d’en découdre.

Vamos Pichoncito! La liberté n’est plus très loin.

Pichoncito s’est fait tirer le portrait par le photographe Daniel Alarcon, auteur du livre sur la faune sauvage “Retratos de familia”. Daniel est un membre assidu du groupe whatsapp qui suit les progrès du petit duc.

Nous espérons que ces nouvelles vous auront plu et que vous êtes prêts à nous suivre pour cette nouvelle aventure.

Je vous rappelle que vous pouvez adhérer via la rubrique “NOUS SOUTENIR” de ce site web. Nous avons grand besoin de soutien.

 Je vous retrouve le mois prochain pour un nouvel article. D’ici là, retrouvez-nous sur les réseaux sociaux.

A très vite !

Marion