Financement participatif pour l’impression du cahier nature sur la faune française.


Le cahier nature Thémiselva :

UNE RENCONTRE SAUVAGE
L’HISTOIRE D’UNE ALLIANCE INATTENDUE.

Nous sommes fiers de vous présenter notre dernière création : un cahier sur les animaux de notre région !

La recette ? Une pincée de passion, trois cuillerées d’expérience (nos trois cahiers sur la faune bolivienne) et presque 300 heures de travail bénévole. 

Nous avons lancé un financement participatif d’une somme de 2 000 € pour pouvoir l’imprimer en grande quantité. Notre but est de le vendre à prix attractif pour sensibiliser un large public à la faune locale.

Vous pouvez achetez le cahier en prévente ou nous soutenir pour l’impression depuis notre page Helloasso. Chaque don donne droit à des contreparties (ce cahier, les trois cahiers précédents, de l’artisanat bolivien…). De plus tous les bénéfices des ventes serviront à financer nos activités pédagogiques en France et en Bolivie.

 Branle-bas de combat ! La brigade des défenseurs de la nature cherche à recruter de nouveaux membres.

Sa lutte contre ceux qui polluent les fleuves, coupent les arbres et capturent les animaux est plus que jamais d’actualité.

Ranita, notre grenouille super-héros et chef de la brigade, a concocté un cahier pour préparer les volontaires à rejoindre son équipe.

Pour protéger la nature il faut d’abord bien la connaître.”  Ranita

 

A la découverte des animaux de notre région ! (Rhône-Alpes / Franche-Comté)
Une double-page par espèce contenant des jeux, des coloriages et des informations permet de mieux connaitre ou de découvrir ces animaux. Que ce soit leur mode de vie, leur anatomie, leur régime alimentaire ou autre chose, nous avons sélectionné les informations les plus intéressantes et les plus surprenantes pour les mettre en avant. Les animaux présentés sont le lynx, la chouette hulotte, la vipère aspic, la salamandre, le grand tétras et les campagnols. Nous avons choisi des animaux tantôt symboliques tantôt méconnus voire souffrant d’une mauvaise réputation ou sous-valorisés.

 La nouvelle : Une rencontre sauvage, l’histoire d’une alliance inattendue.
Dans les pas de Tom et du petit lynx
!

La deuxième partie du cahier est dédiée à une nouvelle. Un petit garçon enthousiaste se perd dans la forêt en suivant des empreintes d’animaux. Soudain il aperçoit une forme qui se rapproche. C’est un jeune lynx, apeuré et esseulé. Ensemble il vont demander de l’aide aux habitants de la forêt pour retrouver leur chemin.
Ce petit conte permet d’aborder des thèmes comme les collisions routières, la fragmentation du territoire, le ramassage actif ou le rôle des centres de sauvegarde de la faune sauvage par exemple.

 

Et encore plus !
Le cahier comporte aussi un masque de lynx à découper et colorier pour se mettre dans la peau du félin.

On y trouve également un petit guide sur le bon comportement à adopter en cas de découverte d’un animal blessé.

Enfin, le test pour rentrer dans la brigade est à renvoyer à l’adresse mail de Ranita qui répondra en retournant un diplôme d’entrée dans la brigade des défenseurs de la nature. 

Le cahier nature est finalisé et ne demande plus qu’à être imprimer.

Si vous souhaitez en acquérir un en prévente ou nous soutenir pour l’impression, rendez vous sur notre page Helloasso.

Merci à tous de votre soutien !

Plus d’infos plus bas, cliquez pour ouvrir.

Pourquoi un cahier nature?

CONNAITRE -> VALORISER -> PROTÉGER.
Tous les enfants connaissent de nom ou de vue les animaux les plus communs, d’ici et d’ailleurs. Mais combien savent qu’il y a des lynx proches de chez eux, qu’il ne faut surtout pas ramasser une petite chouette esseulée ou simplement ce qu’est un grand tétras.

Le but du cahier est de donner des bases pour comprendre et interpréter la nature qui nous entoure, en plus de montrer quelques aspects incroyables du monde sauvage. Plus on en sait et plus on est curieux ! Il nous parait primordial de donner des clés de connaissances et de susciter la curiosité des enfants pour leur environnement proche. Avant de protéger la nature il faut déjà s’y intéresser!

Le format de cahier est idéal pour sensibiliser le plus grand nombre sans avoir besoin de mobiliser d’importantes ressources humaines. C’est un bon complément de nos ateliers nature qui nécessitent une équipe d’animation.

Les origines du projet

Forts de la création des cahiers nature sur la faune bolivienne, nous avons décidé de mettre à profit l’expérience engrangée pour un ouvrage unique encore plus ludique et visuellement plus beau.
L’idée d’élaborer un cahier sur les animaux de chez nous est née il y a déjà deux ans et nous avons choisi d’y travailler petit à petit pour se laisser le temps de proposer le meilleur ouvrage possible. Entre les autres activités de l’association et l’activité professionnelle de chacun, il était de toute façon impossible de le réaliser rapidement. Nous avons donc pris le temps de faire germer nos idées, le mettant à profit pour aller au fond des choses.

Pour quel public?

Le cahier s’adresse avant tout aux enfants de 6 à 10 ans. Il peut toutefois convenir à des enfants de 5 ans si un adulte les accompagne, notamment pour la lecture. Nous avons déjà constaté avec nos premiers cahiers sur la faune bolivienne qu’on peut aussi s’amuser et apprendre des choses à 12 ans.
L’ouvrage sera vendu sur les stands de notre association (salons, festivals…), en marge de nos évènements (ateliers, kermesse) et nous démarchons des points de vente sur des structures extérieures. 100 exemplaires seront fournis au centre Athénas en remerciement de leur indispensable contribution.

A quoi servira l'argent récolté?

Uniquement à l’impression !
Notre super équipe n’a pas compté ses heures pour arriver au résultat recherché (plus de 300 heures de travail). Nous l’avons fait par passion, bénévolement, pour faire découvrir les animaux de chez nous aux enfants et aider l’association.

En effet les profits des ventes de livres serviront à financer nos projets pédagogiques en France et en Bolivie.

Et si on dépasse les 2 000 € ?
Dans le cas où cette douce éventualité venait à se concrétiser, on imprimerait un plus grand nombre de cahiers, plus d’enfants seraient sensibilisés et l’association pourrait mené plus aisément ses projets éducatifs. En bref ce serait génial! 🙂
Quels sont les détails techniques du cahier ?
Le cahier nature contient 32 pages et est en format A4 pour que les enfants puissent facilement colorier, écrire et lire.
Le papier utilisé pour l’impression est 100% recyclé.
La police des textes est Opendyslexic, utilisée pour faciliter la lecture pour les personnes dyslexiques.
Un travail d'équipe !

Adri a troqué sa blouse de vétérinaire pour la souris d’un ordinateur le temps de dessiner une bonne partie des animaux accompagnant les jeux.
Elle a aussi participé à l’élaboration du plan pédagogique du cahier et a conseillé et supporté Grégory lors de l’élaboration.

Greg est le grand artisan du cahier. Bien décidé a rendre le meilleur hommage possible à la faune locale, il s’est creusé la tête pour faire passer les informations sur les animaux à travers des jeux. Il s’est aussi chargé de la mise en page et de la majorité des dessins de la première partie du cahier.

L’équipe du centre Athénas a pris de son temps pour partager son expérience de plus de trente ans au secours de la faune sauvage. Il nous ont aidé à sélectionner les messages a faire passer et superviser les informations sur les animaux.

Catherine s’est rendue disponible pour élaborer les dessins de la nouvelle écrite par Evanina. On doit à ces deux amies la deuxième partie du cahier. Elles ont répondu présent à notre sollicitation et mis leur énergie dans ce projet.

Merci aussi à Jordan et Marie-Anne pour leurs conseils qui ont permis d’améliorer le cahier.

Un petit test pour finir

Après avoir terminé le livre, les enfants sauront répondre à ces questions. Mais connaissez-vous la réponse vous-même ??
Quel est la proie favorite du lynx ?
Je trouve au sol une petite chouette esseulée, que dois-je faire ?
Comment peut-on identifier qu’un serpent est une vipère ?
Pourquoi les campagnols sont-ils si importants ?
Qu’est ce qu’une place de chant ?
Pourquoi la salamandre arbore-t-elle des tâches de couleurs vives ?